Université Paris-Descartes

Featured Products


Les solutions Polycom participent à la “maison commune” de l’Université Paris-Descartes

Paris-Descartes est l’université des sciences de l’homme et de la santé ; elle comprend 9 unités de formation et de recherche (UFR) ou facultés, et un institut universitaire de technologie (IUT). Ses 4 grands domains d’enseignements sont : droit économie et gestion, sciences de la vie et de la santé, sciences humaines et sociales, sciences et technologies. Elle propose 45 masters dont 21 professionnels et délivre plus de 11 000 diplômes par an. Plus de 200 thèses sont soutenues par an (hors theses d’exercice en médecine, pharmacie et odontologie).

Forte de plus de 35 000 étudiants et de 4580 personnels dont 1900 enseignants et 1540 chercheurs, Paris-Descartes possède un fort potential de recherche : une centaine de laboratoires dont 66 associés aux grands organismes de recherche tels CNRS et Inserm, 6 écoles doctorales et 24 masters recherche. L’université est reconnue en Europe et dans le monde entier pour la qualité de ses formations et l’excellence de sa recherche dans le domaine de la santé.

La visioconférence, un outil de communication pour les réunions à distance

La distance géographique entre les différents sites de l’université a favorisé l’adoption de nouveaux outils d’échanges entre le Président et les Directeurs de composantes. C’est aussi pour le Président un outil de discussion avec les Présidents d’autres universités, notamment dans le cadre de la Conférence des Présidents d’universités ou d’échanges internationaux.

Dans tous ces cas d’utilisation, la multi conférence est largement utilisée, grâce au pont intégré à certains équipements, ou via un serveur de conférence RMX 1000. Ce pont a d’ailleurs été mis à contribution en Avril 2009, lors des Journées Numériques de l’UNPIDF (Université Numérique Paris Ile-de-France) organisée dans les locaux de Paris-Descartes : 13 universités d’Ile-de-France ont pu échanger pendant les conférences.

L’université Paris-Descartes a aussi investi dans des licences de logiciel PVX, destinées aussi bien au support de l’enseignement à distance qu’à la communication entre les personnels, par ordinateur et webcam.

Une appropriation progressive de l’outil par le corps enseignant

Tous les sites furent équipés d’un système de visioconférence, initialement installés dans le bureau du Président et des Doyens. « Mais les enseignants se sont approprié l’outil plus rapidement que les personnels administratifs et de direction, pour lesquels la réunion en présentiel est encore importante » cite Patrick de Carné, Directeur Technique des Moyens Informatiques. Les systèmes ont alors été déplacés dans des salles de reunion communes, afin d’en diversifier les usages.

C’est ainsi que les premières applications directement liées à l’enseignement supérieur virent le jour à Paris- Descartes. On y trouve la formation à distance, comme cette enseignante en mathématiques appliquées, Isabelle Kousignian, confortablement installée dans une sale de visioconférence de l’université Paris-Descartes, et dispensant un cours conjointement aux universités de Nantes, Angers et Rennes. Interrogée sur son ressenti après cette expérience, l’enseignante « apprécie la capacité à donner un cours à un plus grand nombre d’étudiants sans avoir à se déplacer de ville en ville », mais reconnait toutefois « le besoin d’une certaine adaptation à ce nouveau moyen d’enseigner, où l’on capte plus difficilement le regard individuel, avec des étudiants un peu plus timides ».

Un autre exemple concerne la formation des sages-femmes: la salle des travaux pratiques étant trop exigüe, un système de visioconférence a été installé dans une salle adjacent pour permettre à un plus grand nombre d’étudiantes d’assister à ces séances.

Ou, la soutenance de thèse à distance, telle cette soutenance réalisée entre Paris et Nouméa (14 000 kilomètres de distance) par le Pr Christian Hervé.

Parmi les nombreuses utilisations de la visioconférence, on notera aussi les comités de sélection aux postes d’enseignant-chercheur ou de maître de conférences, au cours desquels des représentants d’universités géographiquement éloignées se réunissent virtuellement dans une vidéoconférence multi-sites, pour l’étude des dossiers de candidature, pour procéder à une présélection et enfin interviewer les candidats sélectionnés.

La recherche est une activité importante de l’université Paris-Descartes. De nombreux systèmes de visioconférence de haut niveau équipent les unités de recherche. C’est ainsi que le Professeur Guy Valancien enseigne la chirurgie à distance entre le Centre Universitaire des Saints-Pères et la clinique Montsouris, ou encore le Professeur Patrick Cavanagh qui communique de façon continue avec l’université de Harvard aux USA.

De nouveaux usages en perspective

Des réflexions sont en cours pour de nouveaux usages. Un plan de continuité des services prévoit les moyens nécessaires pour assurer un service d’enseignement lors de situations exceptionnelles, telles des problèmes de transport ou de santé publique. Deux volets principaux doivent être assurés : 1) le maintien des liens pédagogiques, grâce à des solutions légères et mobiles, par lesquelles les enseignants pourront dispenser un cours à distance, depuis chez eux ou depuis un amphi, et 2) un maillage de la gouvernance en cellule de crise, articulé autour de l’Internet, des infrastructures et d’un codec individuel.

Un autre projet cible la participation d’un grand nombre de personnes lors de conférences ou sessions de formation, comme pour la L1 santé. L’université Paris-Descartes travaille aussi sur le concept d’amphi virtuel, regroupement interactif de plusieurs amphithéâtres distants en un seul lieu de communication.

Enfin, le projet de ‘classe virtuelle’ devrait permettre à un enseignant de dispenser en direct son cours par le Web à de nombreux élèves répartis en tous lieux de l’internet (salles de classe, télé-amphis, salle de réunion, à la maison…) et par tous moyens, interactifs ou non, tel le chat, le partage d’applications, le téléphone ou encore la visio.


Utilisation

  • Réunions entre laboratoires et entreprises
  • Comités de sélection pour le recrutement d’enseignants et chercheurs
  • Réunions de gouvernance de divers projets régionaux et européens
  •  Formations à distance

Résultat

  • Renforcer l’appartenance à l’université
  • Faciliter le dialogue entre étudiants et centres de recherche
  • Minimiser l’impact des distances inter sites, même intra-muros
  • Faire face aux situations exceptionnelles grâce au plan de continuité des services

“Communiquer, négocier, diriger, enseigner et soigner : les 5 axes de la visioconférence Polycom au service d’une université d’excellence, écologiquement responsable.”

Patrick de Carné – DISI directeur technique Université Paris Descartesy